Dates & Billets
Blog

Pourquoi l’italien est la langue de la musique et de l’opéra

Les anges chantent : l’italien est la langue de la musique

 

« Oui, cher monsieur, il n’y a aucun doute dans mon esprit que les anges parlent italien », comme l’a écrit Thomas Mann dans son roman Confessions du chevalier d’industrie Felix Krull. Et immédiatement après, nous lisons: « Il est impossible d’imaginer que ces créatures célestes utilisent un langage moins musical ». Par conséquent, l’italien est la langue de la musique et de l’opéra parce que c’est une langue intrinsèquement musicale. Mais à partir du niveau de l’essence – divine, ajouterais-je – il faut maintenant s’interroger sur le devenir de cette essence, sur les raisons de sa manifestation : en bref, sur la manière dont la langue italienne est descendue du ciel sur la terre.

 

1) Pourquoi l’italien est-il la langue de la musique ? La question linguistique 

 

Pour comprendre le phénomène de l’italianisation linguistique de la musique, il faut nécessairement se tourner vers le passé. L’Italie et la plupart de l’Europe, par la domination de Rome, avaient le latin comme racine linguistique commune. Entre la fin du XIIIe siècle et le XIVe siècle, dans notre pays – alors que l’Italie était loin de l’unité politique – cette langue est devenue la langue italienne, symptôme de la poussée unitaire, d’un point de vue culturel, exercée par des intellectuels prestigieux tels que Dante, Pétrarque et Boccace. Ainsi, la langue italienne est la langue de la musique précisément parce que ces trois grands poètes ont compris sa musicalité intrinsèque.

 

2) Pourquoi l’italien est-il la langue de la musique ? La question musicale

 

Comme nous le savons par une étude attentive de l’histoire de l’opéra italien, ce genre musical trouve ses racines à Florence, entre le XVe et le XVIe siècle. Un groupe d’intellectuels, la Camerata de’ Bardi, réalise une véritable révolution culturelle : au théâtre, la toute jeune langue italienne rencontre le nouveau concept d’harmonie. Ainsi est né le recitar cantando, la récitation chantée. Grâce aux brillantes intuitions de Claudio Monteverdi, ce genre a évolué vers le mélodrame : on peut dire désormais que l’italien est  la langue de la musique. En effet, en Europe, les productions d’opéra utilisent la langue italienne – il suffit de citer Le Nozze di Figaro de Mozart.

 

Bref interlude terminologique : l’italien est la langue de la musique

 

L’italien est la langue de la musique non seulement en termes de contenu : 1) instruments – par exemple pianoforte, un terme que l’on retrouve dans pratiquement toutes les langues ; 2) chant et opéra – ici aussi, par exemple soprano est un mot omniprésent ; 3) théorie et composition – vous trouverez partout cantata ou concerto.

 

Retour au présent : l’italien est la langue de la musique

 

Aujourd’hui, la plupart des chanteurs d’opéra étudient et connaissent si bien l’italien qu’ils s’expriment de manière correcte et précise – de grands artistes chinois et indiens, par exemple, parlent et surtout chantent l’italien avec une aisance incroyable. 

 

Grâce à I Virtuosi dell’opera di Roma, vous avez une occasion extraordinaire de découvrir l’italien en tant que langue de la musique et de l’opéra : un orchestre composé d’incroyables professionnels accompagne des chanteurs hors pair, vous permettant ainsi de découvrir l’histoire et la richesse de la langue italienne de vos propres yeux (ou plutôt, de vos oreilles).

Opera Concerto
the most famous lyrycal arias
Achat de billets

20,0050,00

Effacer
Quantité

Le spectacle commence à 20h30 à l’église Saint-Paul dans les murs, Via Nazionale, 16/A. Les horaires d’entrée sont à partir de 19h45.
Réductions: moins de 18 ans, étudiants (MAX 27 ans), groupes (min 15 personnes), militaire, Roma Pass
Attention! le titre de la réduction doit être indiqué à l’entrée